03/06/2004

Quand c'est parti, ca s'arrête plus

Ben oui, quand on est poursuivie par la poisse.  Ma belle-mère me poursuivant avec cette histoire de voiture à vendre (ben oui elle a pas de sous pour payer les funérailles donc on va vendre la voiture de mon homme, moi j'ai pas trop envie parce que c'est un souvenir pour moi mais bon j'ai pas le choix, elle la lui avait offerte.  Même si elle est à mon nom, je ne suis pas une garce et je vais pas les foutres dans la merde même si par moment ca me démange.) je me décide hier matin à aller aposer des affiches sur les vitres de l'auto.  En sortant de la maison, j'ai une voisine qui m'interpelle et me dit :" Vas un peu voire là-bas, j'ai l'impression que c'est ton chat qui est dans la rigole".  Je vois effectivement une masse de poils blancs qui sont la sur le bas côté.  Je vais donc jusque là et je me rend compte qu'il s'agit bien de mon petit flocon qui est la gisant dans une flaque d'eau.  Malheureusement, il est déjà mort, je ne peux plus rien faire. Je regarde incrédule les voisins, ben oui il allait jamais vers la route.  Mais qu'est-ce qu'il lui a pris.  Je ne sais pas trop ce que je dois faire.  Je peux le laisser là, je dois le reprendre ?  Les poubelles passent aujourd'hui je dois le mettre dedans ?  Nooooon je peux pas faire une chosse pareil.  C'est horrible de finir sa vie dans une poubelle.  Je vais le ramasser et je l'entererais dans mon terrain.  J'ai de la place et il finira au moins sa vie dignement.  Non mais, il était la pour moi lui, pour me faire des calins quand j'étais pas bien.  C'était mon petit rescapé, quand je l'ai trouvé dans mon jardin, il était tellement maigre.  Je l'ai remplumé et c'est devenu un beau matou et il m'en était reconnaissant, c'est dingue.  Bon je décide de prendre un sachet et de le mettre dedans.  Ben oui mais moi je l'aimais ce chat, il est déjà tout dure en plus.  Je tourne autour, j'essaye d'un côté, de l'autre, pas moyen de le mettre dedans.  Je n'ai pas envie de le toucher, je ne saurais pas.  Mais comment vais-je faire ?  En plus je dois partir bosser moi, vais être en retard.  Heureusement, mon autre gentille voisine est à sa fenêtre et voit que je ne m'en sors pas alors, elle ne fait ni une, ni deux et vient m'aider.  Elle met mon petit Flocon Blandinet dans le sac et le tiens par les anses et les pattes arrières qui dépassent.  Elle entre à la maison et me le dépose au dessus des escaliers de la cour.  Il faudra que je l'enterre ce week-end.  J'ai du partir ensuite pour Bruxelles mais je suis arrivée en larme au bureau.  Moi et les animaux, c'est quelque chose.  Je ne supporte pas de voir une bête malheureuse.  Si je m'écoutais, ce serait une vraie ménagerie chez moi.  De plus je n'avais pas vraiment besoin de ca maintenant. Jai eu assez de décès ces derniers temps, quand je vous disais qu'une fois qu'on a la guigne.  Floncon Blandinet, c'était le surnom que Michaël t'avait donné, te voilà partit vers d'autres cieux.  Tu y verras surement mon homme.  Fais lui un calin de ma part, vous vous entendiez bien tous les deux, Mike avait un faible pour toi car tu étais une petit "Moïse sauvé des eaux".  Ne te tracasses pas, il s'occupera de toi là-bas.  Pfff pourquoi tout cela doit-il arrivé si vite. Il m'en reste deux des félins me direz-vous mais chaque chat  a sa personnalité et celle de floconnou me manquera énormément.

11:44 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

mike en avait besoin il voulait des calins de floconous..... voilà.... maintenant il ronronne à coté de lui.
je t'adore je pense fort à toi.

Écrit par : valou | 03/06/2004

... C'est décidément toujours triste, la perte d'un animal de compagnie.

Je suis désolée, courage!

Écrit par : rutabi | 03/06/2004

Suis triste mon coeur s'est serré en te lissant. Je sais comme c'est difficile de perdre un animal qu'on a aimé et qui le rendait bien. Courage ma belle. Maintenant il est près de ton homme et lui fait des calins.
Courage

Écrit par : zabou | 04/06/2004

Les commentaires sont fermés.