27/07/2004

Folies, Francofolies

La semaine passée se déroulaient les Francofolies à Spa.  Une faune éclectique déambulaient dans les rues de Spa pour assister au divers concerts organisés. Pour ma part, j'ai entamé ces francos avec Jay, Valoouu, Chantale et Marie le mercredi au village Francofou.  Les festivités ont démarrés par des dégustations de mets de divers pays mais surtout par des margharitas au cointreau délicieuses.  Le citron par contre, pas top pour l'estomac après plusieurs verre.  Nous étions là pour le concert de Starflam.  A peine débarqués, les artistes liegeois ont mis un feu d'enfer.  Ambiance rap, jump op, chant et délires en tout genre.  Après le concert, nous avons terminé la soirée à l'espace du Dockscafé aménagé dans un des salons du casino au son des hits actuels une Despérado à la main.  Vers 3h du mat, il était grand temps de regagner ses pénates car je travaillais moi jeudi et debout à 6h.  Mais le top du top fut pour le vendredi.
Mes places de concert en main, je rejoignais en début de soirée Bridge, Replay et Olivier au centre de Spa;  après un verre, nous nous dirigions vers la salle du Casinon pour assister aux Mix de DJ Gass, Joachim Garraud, JD Davis, Jack de Marseille et David Guetta.  Ambiance dance, techno.  Un "concert" magnifique, une ambiance de folie, les vibrations vous poussant inmanquablement à danser.  Il y avait le régional, JD Davis dj spadois qui depuis son départ pour Londres est devenu un incontournable et surtout le maitre David Guetta.  Les titres de son nouvel album s'enchainaient aux mix des titres des années 80 et autres hits bien connus des clubbers.  L'ambiance était telle que les DJ ne terminaient pas leur set à l'heure et c'est avec plus d'une heure de retard que Guetta est appararu sur scène.  Une soirée qui s'est terminée vers 4h30 du matin malgrés les nombreux rappels du public.  Guetta heureux de l'ambiance qui regnait à même filmé son public, le public belge toujours enclin à faire la fête et a acceuillir les artites de manière chaleureuse. La soirée s'est terminée par un titre du nouvel album de David Guetta en duo avec JD Davis, trop fort ce duo par ailleurs.
Ce fut la première année ou je participais autant aux francos et je peux d'ores et déjà dire que je serais à nouveau la l'an prochain.
Samedi la soirée fut tout aussi bonne au Mad dans le carré, carré d'ailleurs assez désert probablement à cause des animations spadoises.

09:58 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

20/07/2004

Pfff j'ai pas de temps

Ben oui en ce moment c'est boulot, boulot, sortie, dodo et en prime du ménage.  ALors le blog, ben il est plus nourrit.  Je passe voir les autres, je laisse parfois un comment et puis je m'en vais.  Le soir, je suis crevée, je veux faire milles trucs et en fait je passe ma soirée à tchater.  Pas très productif je sais mais ca fait tellement de bien de papoter de tout et de rien avec les copains et les copines. J'ai tout de même réussit à faire la tornade blanche à la maison dimanche.  Sais pas combien de temps ca restera propre parce qu'avec le temps pourris qu'on a et 2 chats qui font des allées et venues, ben je me retrouve avec des traces de pattes un peu partout moi.  Pourtant j'ai mis un torchon pour qu'ils s'essuyent les pattes mais zont pas trop compris eux.  Ils passent sur le torchon mais ils frottent pas.  Zut, toute une éducation à revoir.
Ben sinon ca change pas bcp pour moi.  Toujours un nombre incalculable de sorties avec de méga délires qui font un bien fou au moral.  Dommage que le temps ne soit pas de la partie.
Ce soir réunion à Visé avec Bridge, Néo et autres comparses de sortie.  Ben quoi c'est congés demain. Ce matin, panne d'oreiller.  Me suis réveillée mais quand j'ai vu le temps, je n'ai eu qu'une envie, replonger dans les bras de morphée et c'est ce que j'ai fais en plus.  Pfff me suis ensuite levée en catastrophe avec une heure de retard.  Mais suis tout de même arrivée à l'heure au bureau hein, j'ai mis le turbo pour me préparer, ca change.
Bon je retourne bosser moi, j'ai 2 collègues en congés et j'ai pleink, plein, plein mais plein de trucs à faire

10:48 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/07/2004

Journées sans intérêt

Voilà donc 2 jours qui passent et qui ne ressemblent à rien.  Pas envie de me lever, pas envie de travailler.  Difficile de rester concentrée, j'erre entre les blogs et divers autres sites internet.  Je commence un boulot et une demi heure après, je suis déjà lassée de ce que je fais.  J'ai des noeux à l'estomac, le brulant constamment.  Mais qu'est-ce qu'il m'arrive.  Toujours ces hauts et ces bas.  Je ne peux pas passer ma vie à sortir, à voire mes amis pour me sentir bien. Je dois travailler, je dois m'occuper de mon chez moi.  J'erre en quete de nouvelles.  Nouvelles qui ne viennent pas.  Ni connection msn, ni connection sur site, ni sms ni coup de fil.  Le néant, le vide.  Pourtant je n'ai pas envie de m'y précipiter dans ce vide.  J'essayes de contrôler ma tête, de controler mon coeur.  Par moment j'y arrive et je garde l'esprit clair.  Je ne me fais pas d'illusion, je n'attends rien et l'heure d'après, une émotion me submerge.  Elle arrive lentement, s'insinue partout en moi et ne me lache plus pour un bout de temps.  J'ai beau lutter, elle est plus forte que moi et ma volonté.  J'ai beau la réprimer, dès que j'ai le dos tourné, elle revient au galop.  Je ne veux pas m'étourdir ou m'abrutir avec quoi que ce soit juste pour ne pas penser.  Ce n'est pas moi.  Je veux réussir à me maitriser et à ne plus m'enflammer.  J'y parviens petit à petit, chaque rencontre me fait évoluer mais pas encore assez.  Je prends de plus en plus de recul même si j'arrive encore à avoir un peu d'espoir ou je ne devrais peut-être pas.  Je tente aussi d'arrêtre toutes ces analyses : pourquoi tel mot, pourquoi telle parole, pourquoi me dire cela alors que ....  Finis d'essayer de comprendre, j'aimerais arriver à prendre ce que l'on me donne sans en attendre plus.  Juste profiter et laisser aller. Ma devise était : BIEN FAIRE ET LAISSER BRAIRE pourquoi ne pas l'appliquer pour les sentiments aussi.  Me sentir claire avec moi même et ne pas se soucier du reste.  Pas facile.
On me répete sans cesse qu'il faut du temps, que tout viendra en temps voulu, mais moi c'est maintenant que j'aimerais tout cela, c'est maintenant que j'en ai besoin. 
Toujours ces doutes, ces angoisses qui ressurgissent régulièrement.  Le coeur ne va pas et j'ai difficile de faire aller le reste.
Encore du travaille à faire sur soi pour arriver, je sais que ca viendra, mais quand, je sais que je suis trop pressée mais si je ne l'étais pas je ne serais plus moi.

14:37 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

11/07/2004

Week-end de Ouf at Valoouu's

Rendez-vous ce week-end at Valoouu's parents house pour une réunion de blogers.  J'avais pour ma part entamer mon week-end jeudi soir par une petite virée au Dockscafé.  Pas dans mes habitudes de sortir en semaine, mais jeudi le besoin s'en faisait ressentir.  Vendredi matin, après 3 petites heures de sommeil, une dernière journée de boulot m'attendait.  Rendez-vous avec ma maman et son compagnon pour un petit souper en famille.  Un lunch garden, c'est facile, c'est rapide, c'est pas chèr et surtout c'est bon.  Ensuite, rendez-vous au laser game pour fêter la nomination d'MC au poste de policier.  Quelques verres plus tard, après un arrêt à la casa cubana, nous nous retrouvions à l'indiana pour terminer notre soirée au sons des rythms endiablés.  Après quelques brèves courses en début d'après-midi, je prenais donc la route samedi pour La Gleize, lieu de rendez-vous de notre week-end rencontre-retrouvaille.  N'étant pas arrivée en avance, les hostilités avaient déjà commencés avec Max, Lena, Babylou, Jay, Nico, Miss A et Valoouu, c'est donc par un apéritif que je fus accueillie. Peu après mon arrivée, nous étions tous en tenue de bain pour un plongeon dans la piscine.  Quel bonheur.  Petit jeu dans la piscine, quelques brasses, décontraction totale.  Le temps passait à une vitesse.  Il était déjà quasi l'heure de passer à table pour un succulent spaghet préparé de mains de maitre par maman Valoouu.  Après le souper, Bridge la bien nommée, bout en train de son état, à proposer un jeu basé sur les chansons.  Tirage au sort d'un thème et à chacun des participants de trouver à tour de rôle un chanson se rapportant au thème et de la chanter bien-sur.  C'est peut-être ca le mauvais temps qui s'est abbatu sur la région liegeoise ce week-end ;-)  Fou rire garanti.  Vers 2h00 du matin, les quelques convives encore debout : Bridge, Babylou, Max, Lena, Valoouu, Jay et moi même nous retrouvions à nouveau dans la piscine avec nos cuba libre et autres cocktails en plus.  Séance photo, amusement, tous étaient ravi de ce petit raffraichissement.  Les filles sont encore restées jusqu'à 5h00 du mat à boire, à se photographier, à papoter le tout au coin du feu de cheminée que Valoouu avait eu la bonne idée de faire.  Dimanche matin, debout à 9h30 pour un petit déjeuner au bon gouts de croissants et petits pains au chocolat. Dès midi les invités manquants débarquaient pour un super bbq.  Amaretto accompagnées d'Englishbob, Sephiraph, Olimask, Ptitanne et Val et Jeff, les amis de nos hôtes.  Jay et Jeff ont pris les commandes du bbq, pendant que Valou et Val preparaient les accompagnements : salades, concombres, tomates ... Chacun y a mis de sa petite patte.  Les uns en préparant le repas, les autres en mettant la table, les autres encore en en abreuvant toute l'assemblée.  La musique était à nouveau au rendez-vous et le soleil faisait peu à peu son apparition.  Le week-end fut chargé en émotion de toute sorte : du rire au larmes, nous avons tous partager de merveilleux moments.
Il ne me reste plus qu'a remercier de tout mon coeur ma blonde préférée Valoouu et Jay son coeur pour l'acceuil toujours aussi exceptionnel.  Nos hôtes ont l'art de recevoir et bien sur merci aussi à tous les participants à ce week-end d'enfer pour les divers échanges toujours aussi enrichissant.
 


23:21 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

08/07/2004

Pourquoi se voiler la face

Je ne vais pas bien c'est clair.  Même si je fais bonne figure, même si j'essaye de m'amuser, de faire croire que tout va bien ,au plus profond de moi je sais que ce n'est pas le cas. J'ai besoin de tendresse, d'affection, de soutien pour surmonter tout cela et qu'est-ce que je recois ?  Rien de tout ca, du jeu, de la bagatelle, tant que j'en veux, des moments volés, sans problème.  Mais ce n'est pas cela que je veux, ce n'est pas de cela dont je rêve.  Je veux retrouver une vie équilibrée, avec des sorties oui mais pas tout le temps, avec des restos, des moments de complicité, des voyages, du bonheur. J'ai envie d'aimer à nouveau et d'être aimée.  Oui il me manque, je sais que je ne le retrouverais jamais, je sais qu'il ne reviendra pas et je ne cherche pas à le retrouver à travers quelqu'un d'autre.  Je cherche a retrouver quelqu'un tout simplement. J'ai besoin de partager les moments de ma vie, mes joies, mes peines, mes emmerdes, mes bons moments.  J'aime être avec mes amis mais quand je vois trop de couple autour de moi, je me sens mal.  J'envie leur bonheur d'être à deux.  J'avais tout cela et on me l'a enlever sans raison.  J'ai 31 ans et je me retrouve seule.  Je n'arrive plus à être moi, j'essaye trop de plaire au gens et je me change.  J'essaye d'être la personne qu'ils attendent et j'accepte certaines choses que je n'aurais pas acceptées avant.  Il faudrait que je me retrouve mais sans un appuis, ca va être difficile.  Je ne dois pas me plaindre, j'ai plein d'amis qui sont là, qui me soutiennent, qui m'aident mais ca ne remplace pas la relation avec son autre, sa moitié.  Maintenant il faut que je prenne le temps, le temps de me reconstruire, le temps de redevenir moi avec tout ma force, le temps de ne plus chercher à rencontrer quelqu'un à tout prix, le temps de penser à moi , de m'amuser sans me soucier de quoi que ce soit.  Ne dit on pas qu'on trouve quand on ne cherche pas.

19:27 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

05/07/2004

Mon week-end à Paris

Quel week-end, j'ai enfin réussit à me détendre completement. Jeudi soir, rendez-vous sur le village Gaulois avec Valoouu, Bridge, Thomas l'ami de bridge et d'autres copines et connaissances à elle.  Après quelques cocktails à base de rhum nous voilà fin prête et en forme pour un petit tour au Mad.  L'ambiance était vraiment top, bonne musique qui donne envie de bouger. Après 2 cuba libre supplémentaires, Valoouu et moi décidions de regagner nos lits respectifs, c'est que 400 bornes nous attendaient le lendemain matin pour rallier Paris.  Le rendez-vous initialement prévu à 8h00, a finallement eu lieu à 9h00.  Ben oui quand on sort, on sait pas toujours se lever le lendemain ;-)  Donc 9h30 nous voilà en route pour la Ville Lumière.  Tout en papotant, les kilomètres défilaient et s'est quasi sans nous en rendre compte, que nous atteignons déjà le périphérique.  Autant faire une entrée triomphale, alors zou direction l'avenue des Champs Elysées pour arriver peu après à Denfert-Rocherau, notre lieu de séjour.  Prise de possession de notre chambre avec accès internet svp et ensuite nous voilà partie, Valoouu et moi-même pour une après-midi  balade, détente et shopping.  Les moments de complicités ont succédés au fou rire, au moments de silence et aux bavardage en tout genre.  Une après-midi du tonnerre.  Retour à l'hôtel afin de grignoter un petit plat acheté en vitesse au Lafayette gourmet.  Nous avions une folle envie de couscous mais notre grignotage nous avait finallement bien calé l'estomac, alors nous sommes descendue dans la petite rue piétonne au bas de l'hôtel pour savourer un bon café et rapporter à notre chambre une super glace marron glacé, noisette avec morceau et macaron que nous avons dégustée devant la télé.  Après une bonne nuit de sommeil réparatrice, nous voilà à nouveau en route.  Vers 13h00, retrouvailles avec Carpe-Diem, Miss A et Olimask.  Il ne manquait plus qu'une personne pour que le groupe soit complet.  Nous récuperons notre dernier comparse un peu plus tard à la gare de Lyon.  Le petit groupe se dirige dès lors vers Beaubourg et le forum des Halles.  Petit arrête chez Flunch pour se sustenter et ensuite en route pour une petite scéance shopping pour les filles.  Aux alentours de 17h00, Olimask, Valoouu et moi même partions pour accueillir le retour de l'enfant prodigue, heu pour acceuillir Jay qui arrivait d'Aix-en-provence pour terminer le week-end avec nous.  Retrouvailles très émouvantes pour notre Valoouu qui n'avait jamais été séparée de son Jay ton coeur.  Je ne vous raconterais pas leur nuit, c'est classé secret défense ;-)
De retour à l'hôtel de Valoouu et Jay, nous avons grignoté quelques chinoiseries avant qu'Olimask et moi même reprenions la route pour mon installation dans le second hôtel ou je logerais durant ce court séjour.
Nous nous retrouvions tous les 6, l'équipe enfin au complet, pour un souper au Hard Rock Café, ambiance, cocktail, Hamburgers et onion rings au programme.  J'ai pas su finir mes rings tellement c'était copieux.
De retour à l'hôtel avant la fermeture du métro, j'ai profité de l'occase d'une belle baignoire pour prendre un bon bain relaxant avant un gros dodo.  Dimanche matin, après avoir fait nos bagages, payé l'hôtel, nous avons pris le petit dej tous ensemble sur la terrasse d'un café.  Petite balade près de Notre-Dame et sur les quais auprès des échopes des bouquinistes.  Début d'après-midi, nous retrouvions Amaretto, sa soeur et le petit ami de cette dernière pour un verre au café Rostand en face des jardins du Luxembourg.  Petit moment très sympa. Direction les Champs Elysées, avec un long arrêt chez Sephora et au Virgin Megastor.  Sur le chemin du retour, nous avons traverser le Faubourg Saint-Honoré, lieu du luxe par exellence.  De retour à l'hôtel pour récupér mon véhicule et quitté mon petit couple d'amoureux préférés qui prolongeait le séjour à deux jusqu'à ce soir.  Il était 21h15 quand j'ai quitté la ville Lumière à regret.  Pour moi voilà la vraie vie, ces petits moments de bonheur disséminés ça et là. J'en veux encore des week-end comme ça, j'en veux plein.




23:49 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

01/07/2004

Le boulot, encore le boulot, toujours le boulot

Ben oui c'est fin du mois alors je bosse sans relâche.  Bon ca va j'avoue, je msn un peu aussi.  Beaucoup ?  noooon.  Et du coup j'ai pas le temps de passer sur les blogs, j'ai pas le temps de poster sur mon blog.  Pfff marre de ne pas avoir le temps hein.  Hé le soir me direz-vous ?  Et bien le soir je suis naze de chez naze.  Ben oui je sais je fais un travail de bureau mais ca peut fatigué aussi, il ne faut pas croire. C'est une fatigue intellectuelle. Ben oui quoi je réfléchis moi pour faire mon boulot, sinon le grand chef indien il sera pas content que je fasse des conneries dans la compta.  Non mais.  Hé donc hier soir, ben j'ai quitté Bruxelles très très tard.  Sortie des bureaux à 21h30 ma collègue m'a proposé de manger une pâte ou une pizza chez elle.  C'est vrai que c'est pas terrible de reprendre la route fatiguée, l'estomac vide.  Et me voilà donc à Evere dans le jardin devant un plat de Spaghetti Carbonara, très bond d'ailleurs. Vers 23h00, j'ai levé le camp direction my home.  J'avais tellement envie d'être chez moi que les limitations de vitesse, je les ai un peu oubliée tiens.  J'ai mis une heure pour faire Evere - Verviers avec un arrêt station shell pour un plein de carburant.  C'est pas mal tout de même mais au moins je suis arrivée à la maison, déstressée, détendue, prête à plonger dans mon lit après une bonne douche.  Maintenant il me reste une demi journée avant le départ pour Paris avec Valoouuuuu.  Viendront nous rejoindre, Nico, Miss A et Oli.  Haaaaa me réjouis déjà d'y être.  3 jours de détente et flaneries en tout genre.  Mais d'abord, rendez-vous ce soir au Village Gaulois au centre de Liège, avec Bridge et Valoouu.  3 laronnes en foire  ;-)
 
Allez je file finir mon boulot, faudrait pas qu'on me retienne à Bruxelles tout de même.

11:58 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |