20/04/2006

Je n'aime pas les polémiques mais

Je voudrais revenir sur le meurtre de ce jeune garçon, Joe, tué pour un mp3.  Je n’ai pas envie de polémiquer, de dire que c’est horrible ça tout le monde le sait.  Mais ce matin j’entendais les paroles de la maman de Joe à la radio et celles-ci m’ont interpellées.  Elle disait, je cite : « Qu'on ne vienne pas me demander de haïr tous les Arabes. Les jeunes qui ont tué mon fils sont des racailles. C'est envers ce genre d'individus que j'éprouve de la haine. Mais qu'on ne vienne pas faire de généralités. Des racailles, on en trouve partout »  Quelle preuve d’intelligence, quelle preuve d’humanisme.  Cette femme vient de perdre son enfant, la chair de sa chair et en ces moments de grande tristesse, de grande douleur, elle arrive parfaitement à faire la part des choses.  On sait que c’est un Nord-africain qui a assassiné ce jeune homme mais est-ce pour cela que tous les Nord-africains sont des assassins ?  Il serait très facile de faire l’amalgame, de faire monter à nouveau d’un cran le racisme qui est déjà bien présent chez nous.  Mais comme cette mère le dit si justement, la racaille se trouve partout.  Je peux vous montrer deux familles belges qui habitent ma région.  Les membres de ces deux familles sont tour à tour en prison voir parfois même plusieurs en même temps.  Ce sont de « bons » belges qui n’hésitent pas à entrer dans votre jardin pour vous « emprunter » un jeans et un t-shirt qui séchaient à l’air libre.  Ils menacent certains commerçants arme au poing, volent, ont des accidents en tort et non assurés.  Mais voilà, ils sont connus dans la région et ça ne va pas plus loin.  Pourquoi ?  Parce qu’ils ne sont pas étrangers, alors on en fait pas tout un plat.  Attention, je ne veux pas dire qu’il faut passer sous silence ce qui est arrivé à la gare centrale, loin de là.  Mais je voudrais simplement qu’on garde à l’esprit qu’il n’y a pas que des étrangers qui volent, qui agressent, qui tuent.  Pour ma part, je trouve également que nous avons notre part de responsabilité dans ces états de fait. Notre pays donne trop de facilité à ces gens : ils arrivent ici, ont droit à des aides financières, sont considérés comme défavorisés par rapport à nous, sont pris en « pitié » …  La vie est parfois « trop » facile pour eux.  Mettez-vous à leur place, on vous offre un salaire tous les mois pour ne rien faire, vous avez droit à des aides parce que vous êtes une grande famille …. Vous laisseriez tout là peut-être et refuseriez les mains tendues ?

Je ne le pense pas.  Ils deviennent des assistés et prennent pour des droits, des acquis ce qu’on leur donne.  Notre système pousse les gens à ne plus vouloir travailler ou en tout cas à ne plus travailler ouvertement.  Je vois parfois des couples, famille recomposée, qui sont domiciliés chacun dans un endroit différent, qui ont plusieurs enfants de ménages différents, qui ont droit chacun à ce qu’on appelle le gros chômage, qui ont des allocations familiales majorées, des pensions alimentaires pour certains et qui plus est travail au noir.  A la fin du compte, ils gagnent beaucoup mieux leur vie que vous qui vous levez tous les matins à 6h pour aller bosser.  Et je peux vous assurer pour avoir des cas concrets pas loin de chez moi que ce ne sont pas des étrangers.  Que fais le système ?  Rien, si vous ne les dénoncez pas, ils vivent la belle vie comme ça sans se soucier alors que vous, vous trimez tous les mois pour payer les factures, la nourriture et que vous vous posez encore la question de savoir s’il sera possible de partir en vacances cette année.  Non, non, je ne suis pas aigrie et je ne me mettrais sûrement pas sur le chômage car moi j’aime bosser et je ne pourrais pas rester chez moi toute la journée sans « rien » faire.  Je ne dis pas que femme au foyer n’est pas un boulot et je respecte les mères qui ont fait le choix de ne pas travailler à l’extérieur pour s’occuper de leur famille.  Ces femmes ont beaucoup de boulot car une famille et une maison c’est un boulot à plein temps et de plus elles ne bossent pas au noire et ne gruge pas l’état.

Un dernier point que je voudrais également aborder, ce sont les étrangers bien intégrés, qui ne font de mal à personne, qui sont honnête.  Si, si, je vous assure ça existe mais voilà, on en parle nettement moins.  Ceux la sont souvent passé sous silence.  Et pourtant certains d’entre eux sont parfois bien plus courageux que certains belges.  Ils n’hésitent pas à ouvrir leur épicerie le dimanche, vous permettant d’acheter des fruits et légumes frais même le jour du seigneur, ont de la marchandise de qualité à un prix super intéressant, vous accueillent avec un sourire et du soleil dans la voie.  Bref des gens comme vous et moi à qui nous avons, à une époque, demandé de venir vivre chez nous pour travailler et bien souvent faire le sale boulot dont nous ne voulions pas.

Tout ce texte pour quoi ?  Simple pour dire qu’il y a des bons et des mauvais partout, dans toutes les races.  Que tout n’est pas ou tout noire ou tout blanc et qu’il faut faire la part des choses.

 

10:35 Écrit par Catseyes | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

et oui finalement y a pas que des generalités a faire vu que finalement ce n'etais meme pas un nord africain qui avait commise cette atrocité mais quelqu'un originaire des pays de l'est....... amalgame qd tu ns tiens

Écrit par : lili | 02/04/2007

Les commentaires sont fermés.